Un message à  la mer…

1 Partie :

Aujourd’hui est un jour ordinaire, enfin c’est ce que je croyais. Les pieds dans le sable, je suis face à l’océan et j’oberve l’horizon. Les vagues apporte un bruit agréable et une bouteille, surpris s je m’avance, attrape la bouteille et une lettre est glissé à l’intérieur.  » J’écris pour partager mon histoire. Je veux unir le monde, j’ai donc jeté deux bouteilles, tu es la première. Je sais cela paraît complètement fou.Je sort de la seconde guerre mondiale et mon pays est détruit ainsi que de nombreuses vies, la mienne au passage. Je suis parti au Front, j’ai vu la violence de prêt, des morts par milliers, et j’ai perdu la femme de ma vie ainsi que mes enfants alors qu’il était chez nous, loin de toutes cette horreur. Je suis parti a la guerre, je suis vivant et eux ils sont mort. Je ne peux plus continu dans un monde avec tant de violence.  J’ai laisser ce que j’avais de plus chère  à mes yeux et je veux que se soit les deux élus de la bouteille qui prennent mon trésor. Pour cela rend toi à  la plage de l’ Almaic, plonge à une trentaine de mètres, tu découvrira un monde marin que j’aime tant, tu apercevra une épave avec à l’intérieur un coffre où j’ai déposé mes biens. J’espère que quand tu lira cette lettre tu sera dans un monde meilleur et en paix. Prend soin de toi et de ce que tu trouvera. Signé Paul Hockwin, 1948  »
La curiosité m’envahit, j’attrape la carte dans mon sac dos, et je met à chercher de la plage dont Paul Hockwin parle, elle se situe sur la rive dans face. Deux heures plus tard j’embarque sur le bateau et une vingtaine de minutes après j’arrive à la plage. J’aperçois un centre de plongé et je me dirige vers l’entrée. A l’intérieur, plusieurs personnes attendent. Et si l’une d’entre elles étaient le deuxième élu de la bouteille… comment deux inconnus ont pu recevoir le même jour une bouteille du la même personne… !!
Mon tour arriva, je commence à expliquer que je souhaite plongée aujourd’hui, en partant de la plage jusqu’à une épave. Lorsqu’une voix d’homme me coupe la parole. C’est seulement après que j’ai compris qu’il voulait plongée rapidement, avec le même point de départ.
Au moment de nous équiper, une dizaine de minutes après. Une bouteille s’échappe de son sac, identique à celle que j’avais trouvé. Elle était transparente avec quelques éclats vert. Il se précipite pour la cacher, je sort alors la mienne et lui tend. Il me tend alors la sienne. Nous nous regardons, puis nous comprennons tout les deux que nous pouvons lire la lettre de l’autre.   » J’écris pour partager mon histoire. Je veux unir le monde, j’ai donc jeté deux bouteilles, tu es la seconde lettre que j’ai laissé. Je sais cela paraît complètement fou.Je sort de la seconde guerre mondiale et mon pays est détruit ainsi que de nombreuses vies, la mienne au passage. Je suis parti au Front, j’ai vu la violence de prêt, des morts par milliers, et j’ai perdu la femme de ma vie ainsi que mes enfants alors qu’il était chez nous, loin de toutes cette horreur. Je suis parti a la guerre, je suis vivant et eux ils sont mort. Je ne peux plus continu dans un monde avec tant de violence.  J’ai laisser ce que j’avais de plus chère  à mes yeux et je veux que se soit les deux élus de la bouteille qui prennent mon trésor. Pour cela rend toi à  la plage de l’ Almaic, plonge à une trentaine de mètres, tu découvrira un monde marin que j’aime tant, tu apercevra une épave avec à l’intérieur un coffre où j’ai déposé mes biens. J’espère que quand tu lira cette lettre tu sera dans un monde meilleur et en paix. Prend soin de toi et de ce que tu trouvera. Signé Paul Hockwin, 1948  »
– Son histoire est triste, tu pense qu’il a mis fin à ses jours après avoir déposé son trésor ?  me dit-il.
– Oui mais je trouve ça beau d’espérer pour un monde à venir plus beau que le sien. Ce n’est pas facile de vivre dans un monde où on vous enlève tous se que vous aimé… Lui répondis-je.
– l’espoir n’est pas suffisant face un monde cruel !! déclara t-il.

J’acquiesce du regard avant que l’accompagnateur nous demande de le rejoindre près de la mer. Après plusieurs minutes d’explications du moniteur, nous enfilons nos masques et les palmes. Je me déplace jusqu’à l’eau en marchant comme un canard et en levant les genoux haut pour éviter de m’ étaler sur le sol. Nos regard se croise et nous éclatons de rire.
– Au faite je m’ appelle Chase
– Luna, enchantée
– Ravis de partager cette aventure avec toi !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s